appel de la chapelle

l’eau rebelle creuse ses sillons
tandis qu’en nous dégoulinent
les souvenirs amers
de nos vaines tempêtes
digues de sable et larmes sèches
toutes ces peines perdues
s’en vont nues sombrer dans la mer
tandis qu’en nous ruisselle encore
l’eau rebelle de nos illusions

© jean-marin wibaux