Amours langoureuses

Entre les branches de l’olivier expatrié de sa Provence pour être enraciné à la lande bretonne, à quelques encablures, l’îlot de granite se fond à la brume ; ainsi le nord et le sud sont-ils devenus des confidents centenaires qui partagent la mouvance de l’estran, cette langue de sable léchée par la mer qui les unit et les sépare, indéfiniment.