de fatigue et d’usure

ultime confrontation avec soi-même
portes qui se ferment aux souvenirs
aucun refuge
même le sommeil se mue en errance éprouvante
et prolonge un peu plus
 l’attente douloureuse
du dernier voyage
en solitaire

© jean-marin wibaux
Extrait du recueil photo et poésie : la sentinelle du vent

Extrait du recueil photo et poésie la sentinelle du vent de Marin Wibaux