Frêle esquive : photographie & poésie

Textes et images : Jean-Marin Wibaux

Ce blog est une sélection de photos présentées en désordre et sans prétention. Son premier article a été mis en ligne en janvier 2012 ; vous y trouvez depuis des textes et photographies sur la Bretagne, le bord de mer, le sable et les marais, de images de ville comme de campagne ou encore des humains, le détail de leur corps ou de leur geste, leur silhouette d’un instant.
Se sont ajoutés au fil du temps des photomontages, principalement en noir et blanc, ainsi que quelques fond-d’écrans.
Des sélections de textes et images ont été assemblées dans trois recueils de photo et poésie.

Missives mensuelles entre poèmes et photos

D’abord nommé la photo du mercredi, en dehors de rares périodes de maintenance ou de cale sèche, ce blog a vu un article paraître chaque semaine pendant ses premières années. A compter de septembre 2021, après un gros nettoyage de ces pages, rebaptisées Frêle esquive, les publications devraient suivre le rythme d’une moyenne de 3 articles par mois.

Vous pouvez vous abonner pour en recevoir une alerte par mail, si bon vous semble !

Noir et blanc et courts textes poétiques de rigueur

Le monochrome l’emporte largement sur la couleur dans cet espace qui marie des textes courts à dimension poétique à des images originales, parfois relayées sur Flickr et Instagram.

Je retouche systématiquement mes visuels, parfois uniquement pour des réglages de base et d’autres fois de manière beaucoup plus poussée, triturant le fichier original pour en faire ressortir les formes et couleurs, lumières et contrastes qui me tentent ; ou me surprennent !

Photographie amateur noir et blanc Jean-Marin Wibaux

© Jean-Marin Wibaux : pas d’utilisation commerciale

Aucun original des photographies de ce blog n’est à vendre.
Ces images et contenus éditoriaux ne peuvent faire l’objet d’aucune utilisation commerciale.
Pour tout autre projet (personnel, non lucratif, associatif…), merci de me contacter par mail pour obtenir une autorisation à la reproduction de ces contenus. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur est illicite et constitue une contrefaçon, aux termes des articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.